Imprimer

20e FESTIVAL CINEMA TELERAMA - DU 18 AU 24 JANVIER 2017

- CINEMA LA COUPOLE - LA GAUDE

 

La Coupole
La Gaude 

C'est l'occasion de voir ou revoir les films qui ont marqué l'année passée.
Les meilleurs films sont reprogrammés par Culture & Cinéma, en partenariat avec le Cinéma La Coupole à La Gaude qui rouvre ses portes avec une salle entièrement rénovée...

 

La place est à 3,50 € sur présentation du "Pass" (valable pour 2 personnes) disponible dans les numéros de Télérama des 11 et 18 janvier 2017.

Si vous êtes abonné, vous pourrez offrir le pass AMI ==> détails sur le site Télérama

 

 

 

 

 

 GRILLE COMPLETE DES PROJECTIONS - LA COUPOLE
(cliquer pour une version imprimable)

 

 

 

 

 

 

AQUARIUS - de Kleber Mendonça Filho - 2016 - Brésil, France - 2h25 - VOSTF (portugais)
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4 5 

 

 

Festival Télérama 2017

mercredi 18 à 21h00

 

lundi 23 à 15h00

Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble singulier, l'Aquarius construit dans les années 40, sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l'océan. Un important promoteur a racheté tous les appartements mais elle, se refuse à vendre le sien. Elle va rentrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu'elle aime...

« Instantané rageur du Brésil contemporain, chronique du temps qui passe, "Aquarius" est aussi un solaire portrait de femme, entièrement arrimé à l'impériale Sonia Braga qui, dans le rôle de Clara, (...) semble porter sur son visage toute l'intelligence du film et les destinées du pays. » par Elisabeth Franck-Dumas - Libération

« "Aquarius", œuvre immense, avance à pas feutrés, se donne des airs de telenovela, joue la carte de l'intime alors qu'elle raconte autant le destin de cette femme que celui du Brésil et notre époque.» par Nicolas Schaller – Le Nouvel Observateur 

 

 

 

DES HOMMES ET DES DIEUX de Xavier Beauvois - 2010 - France – 2h00 
Cannes 2010 - Grand Prix - Prix du Jury Œcuménique
Cesar 2011 - Meilleur film, Meilleur acteur dans un second rôle, Meilleure photo
Critiques : 1 2 3

 

 

Festival Télérama 2017
SPECIAL 20 ANS

 jeudi 19 à 19h00

Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s'installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour...

Ce film s'inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu'à leur enlèvement en 1996.

« Calquant sa mise en scène sur le quotidien serein du dévouement monacal, Xavier Beauvois nous offre un portrait soigné de ce monde à part. Sa caméra s'attarde, contemplative, sur les moments de dévotion, de recueillement et d'échanges chaleureux avec un monde musulman dans lequel les moines sont parfaitement intégrés. Ici pas d'échanges passionnés, de débats, juste une perception objective de la vie de ces hommes d'église.» par Gaëlle Bouché – AbusDeCiné

 
 

L'ECONOMIE DU COUPLE - de Joachim Lafosse - 2016 - France - 1h41
Critiques : 1 2 3  

 

 

Festival Télérama 2017

 jeudi 19 à 17h00

 

dimanche 22 à 15h00

Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c'est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c'est lui qui l'a entièrement rénovée. A présent, ils sont obligés d'y cohabiter, Boris n'ayant pas les moyens de se reloger. A l'heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu'il juge avoir apporté...

« Une justesse d’écriture et de mise en scène qui est magnifiée par les deux principaux comédiens qui portent tout le film.... » par Mathieu Payan - Avoir Alire
  
 

ELLE - de Paul Verhoeven - 2016 - France, Allemagne - 2h10
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Golden Globes 2017 - Meilleur film en langue étrangère - Meilleure actrice dans un drame pour Isabelle Huppert
Critiques : 1 2 3 4 

 

Interdit aux moins de 12 ans  

Festival Télérama 2017

samedi 21 à 17h30

 

mardi 24 à 15h00

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu'elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer...

« La perversité élevée au rang de (grand) art. Un Verhoeven majeur en compétition à Cannes. Notre coup de cœur.»
Thierry Chèze – L'Express

  
 

FRANTZ - de François Ozon - 2016 - France, Allemagne - 1h54 - VOSTF (français, allemand)
Venise 2016 - Prix Marcello Mastroiani du meilleur jeune espoir
Critiques : 1 2   

 

 

Festival Télérama 2017

 mercredi 18 à 15h00

 

samedi 21 à 21h00

Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

« Multipliant les fausses pistes pour mieux revenir, infatigablement, sur le terrain classique du mélodrame, Frantz est sans doute le film français le plus surprenant de cette rentrée. [...] Pourtant, en faisant patiemment remonter Anna à la surface de sa petite passion d'après-guerre, Ozon dissipe subtilement le mystère : dans ce monde où elles n'existent qu'en pointillés, c'est bien sur les femmes que le film portait son regard depuis le début. » par Adrien Dénouette - Critikat

  
 

JUSTE LA FIN DU MONDE - de Xavier Dolan - 2016 - Canada, France - 1h35
Cannes 2016 - Sélection Officielle - Grand Prix - Prix du Jury Oecuménique
Critiques : 1 2 3 4

 

 

Festival Télérama 2017

vendredi 20 à 21h00

 

dimanche 22 à 17h30

Après douze ans d'absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine.
Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l'on se dit l'amour que l'on se porte à travers les éternelles querelles, et où l'on dit malgré nous les rancœurs qui parlent au nom du doute et de la solitude...

« Un huis clos familial d'une intensité magnifique » par Louis Guichard – Télérama

« La famille selon Xavier Dolan, une vision d'apocalypse » par Isabelle Regnier – Le Monde
  
 

LES OGRES - de Léa Fehner - 2016 - France - 1h24
Critiques : 1 2 

 

 

Festival Télérama 2017

mercredi 18 à 17h30

 

mardi 24 à 21h00

Ils vont de ville en ville, un chapiteau sur le dos, leur spectacle en bandoulière.
Dans nos vies ils apportent le rêve et le désordre.
Ce sont des ogres, des géants, ils en ont mangé du théâtre et des kilomètres.
Mais l'arrivée imminente d'un bébé et le retour d'une ancienne amante vont raviver des blessures que l'on croyait oubliées.
Alors que la fête commence !

« Une formidable plongée dans le milieu du théâtre itinérant.» Mathieu Payan – AbusdeCiné

  
 

MA VIE DE COURGETTE - de Claude Barras - 2016 - Suisse, France - 1h06
Cannes 2016 - Quinzaine des Réalisateurs
Annecy 2016 - Cristal du long métrage – Prix du Public
Angoulême 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

 

 

Festival Télérama 2017

samedi 21 à 15h00

 

dimanche 22 à 10h30

Courgette n'a rien d'un légume, c'est un vaillant petit garçon. Il croit qu'il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c'est sans compter sur les rencontres qu'il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu'ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux...

« Présenté à la Quinzaine des réalisateurs, ce film restera dans les mémoires tant il suscite l'émotion. Plongée au cœur d'un foyer social, où, malgré les apparences, l'espoir n'est pas exclu.» par Guillemette Odicino – Télérama

« Véritable pépite, ce film tendre et bouleversant nous amène doucement, comme son petit bonhomme de 10 ans, à regarder la vie avec bonheur grâce à la solidarité et à l'amour.» par Valérie Beck
  
 

MOI, DANIEL BLAKE (I, DANIEL BLAKE) - de Ken Loach - 2016 - Royaume-Uni, France, Belgique - 1h41 - VOSTF (anglais)
Cannes 2016 - Palme d'Or - Prix du Jury Œcuménique (Mention Spéciale)
Critiques : 1 2 3 4

 

 

Festival Télérama 2017

jeudi 19 à 21h15

 

lundii 23 à 17h30

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l'aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d'accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d'aujourd'hui, Daniel et Katie vont tenter de s'entraider...

« le discours de fond n'est pas nouveau, mais Loach, avec son scénariste fétiche Paul Laverty apportent toujours moulte détails qui appuient là où ça fait mal [...] tout en usant d'un humour à froid devenu presque le symbole de ce droit à la dignité tant revendiqué par tous leurs personnages. Avec minutie, ils dessinent le portrait d'un homme pris au piège entre son désir de croire encore à la justice d'un système et la tentation due à une fatigue légitime, d'accepter les miettes qu'on lui donne» par Olivier Bachelard – AbusdeCiné

  
 

PATERSON - de Jim Jarmusch - 2016 - Etats-Unis - 1h55
Cannes 2016 - Sélection Officielle
Critiques : 1 2 3 4

 

 

Festival Télérama 2017

vendredi 20 à 15h00

 

dimanche 22 à 19h30

Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes - de William Carlos Williams à Allan Ginsberg aujourd'hui en décrépitude. Chauffeur de bus d'une trentaine d'années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas...

« Le nouveau poème visuel de Jim Jarmusch emprunte autant à la littérature qu'à l'extravagante comédie qu'est notre quotidien. Que de volupté dans ces tours et détours à Paterson » par Alexandre Jourdain – AVoirALire

« [...] le réalisateur américain Jim Jarmusch qui nous livre une balade délicate et fantaisiste sur le quotidien d'un conducteur de bus poète de Paterson. Un film sublime... » par Boris Courret - Culturebox.

  

PATIENTS - de Grand Corps Malade - 2017 - France - 1h24
Festival du Film de Sarlat 2016 - Salamandre d'Or Meilleur Film - Prix d'interprétation masculine - Prix des Lycéens
Critiques : 1 2 

 

AVANT-PREMIERE - Sortie prévue le 1er mars 2017

Festival Télérama 2017 
lundi 22 à 21h00 

Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. "Patients" est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d'éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul...

  

VICTORIA - de Justine Triet - 2016 - France - 1h55
Cannes 2016 - Semaine Internationale de la Critique - Film d'ouverture
Critiques : 1 2 3

 

 

Festival Télérama 2017

 

vendredi 10 à 17h30

 

lundi 24 à 17h30 

Victoria Spick, avocate pénaliste en plein néant sentimental, débarque à un mariage où elle y retrouve son ami Vincent et Sam, un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Seul témoin de la scène, le chien de la victime. 
Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent tandis qu'elle embauche Sam comme jeune homme au pair. Le début d’une série de cataclysmes pour Victoria...

« Une héroïne des temps modernes qui donne à Virginie Efira l'occasion de se glisser dans un rôle à son exacte mesure. Revigorant et burlesque [...] C'est finalement surtout à travers le jeu de ses interprètes qu'il conviendra de savourer au mieux cette comédie tragi-comique. Vincent Lacoste, (Sam) lutin lunaire au ton monocorde bien particulier, naïf mais plus mature qu'il n' en a l'air équilibre de son humour noir subtilement distillé la fragilité émouvante d'une Virginie/Victoria qui, sortie des comédies gentiment ronronnantes auxquelles elle nous avait habitués jusqu'alors, rayonne de naturel et tient là l'une des plus belles compositions de sa carrière » par Claudine Levanneur – AVoirALire